Jean-Paul SARTRE, Situations, V, colonialisme et néocolonialisme, nrf Gallimard, 1964, 253 p. Mars 1954- Avril 1958.

Table des matières : « D’une Chine à l’autre », Le colonialisme est un système. « Portrait du colonisé », précédé du « Portrait du colonisateur ». « Vous êtes formidables ». « Nous sommes tous des assassins ». Une victoire. » Le « Prétendant », La Constitution du mépris. Les grenouilles qui demandent un roi. L’analyse du Référendum. Les somnambules. « Les Damnés de la terre ». La pensée politique de Patrice Lumumba.

Quatrième de couverture :   La guerre d’Algérie, qui débute en novembre 1954, amène Sartre à réfléchir sur la colonisation, la décolonisation, le terrorisme, la torture et la censure. Au cours des années suivantes, il continue à s’interroger sur le communisme, sans pour autant délaisser les arts. Il publie une préface à un ouvrage de Cartier-Bresson, «D’une Chine à l’autre», un article pour la revue de la galerie Maeght sur la peinture de Giacometti, un premier fragment d’une importante biographie existentielle consacrée au Tintoret. Enfin, en 1958, avec la préface au Traître, l’auteur de La nausée trace un portrait en miroir de son ami et collaborateur des Temps Modernes, André Gorz.

Poids 285 g
Dimensions 18 × 11 × 3 cm