Marcle PROUST, Jean Santeuil I-II-III, Préface d’André Maurois, nrf, Gallimard, 1952, 39e édition, 336 p., 342 p. , 336 p.

Quatrième de couverture : « De 1896 à 1899, le jeune Marcel Proust écrit la plus grande partie du roman inachevé qui ne sera publié qu’en 1952, sous le titre de Jean Santeuil. Jean Santeuil est comme un album de photographies de famille, feuilleté par un jeune homme sensible, qui a lu les romans anglais et fait grand cas de la poésie. On y trouve dans toute leur fraîcheur les figures qui nous apparaîtront plus tard transposées et modifiées par un art de plus en plus riche et complexe. Elles fournissent au romancier l’occasion d’une série d’éducation sentimentale, intellectuelle, artistiques. Dan son Introduction, Proust imaginait qu’un très grand écrivain laissait en mourant une œuvre inachevée, totalement ignorée du public, et que deux jeunes gens se décidaient à publier au bout de quelques années. Il avait deviné le sort de son livre ».

Poids 900 g
Dimensions 18 × 11 × 9 cm