Aperçus biographiques : (1857-1924) : La famille de Joseph Conrad appartenait  à la noblesse polonaise. Elle vivait à Berdychiv, une ville située dans une région de l’empire russe. Cette région, les Polonais l’appelaient les «terres volées ». Le père de Conrad, écrivain a participé à la résistance polonaise contre la domination russe. Joseph Conrad fut orphelin à douze ans (1869) et connaissait déjà les auteurs comme Hugo, Shakespeare. Il fut confié à son oncle maternel qui l’éduqua pour en faire un marin. A seize ans (1874), parlant français, il commence sa carrière dans la marine marchande à Marseille, continuera sous le pavillon britannique (capitaine), puis avec une société belge. En 1894, il quitte la mer pour devenir écrivain dont les romans s’inspireront de sa vie de marin au long court. Il finit par s’installer en Angleterre et devint l’un des romanciers les plus éminents du début du XXe siècle.

Introduction au livre : écrit en 1915, paru en en France en 1923. Le héros, Axel Heyst, isolé sur une île de l’archipel indonésien, arrache à la brutalité d’un propriétaire d’hôtel une jeune danseuse du nom de Lena. La vengeance de celui-ci se déploie de façon implacable… Victoire est à la fois un récit d’aventures, un roman philosophique, un conte pour montrer le visage du colonialisme, une réflexion métaphysique qui touche à la profondeur de l’être. Pour Joseph Conrad, tout repose enfin sur le regard du lecteur : «La tâche que je m’efforce d’accomplir consiste, par le seul pouvoir des mots écrits, à vous faire entendre, à vous faire sentir – elle consiste, avant tout, à vous faire voir !»

 

Poids 193 g
Dimensions 3 × 12 × 18 cm