Aperçus biographiques  : (1906-1977) Limousin, Instituteur à Paris de 1926 à 1941, résistant au sein du réseau du Musée de l’Homme, fondateur des Lettres françaises. 1945-1953 : directeur littéraire chez Grasset, puis membres du comité de lecture chez Gallimard. Il a écrit 7 romans : Enfance, 1930, À moi-même ennemi, 1932, Septembre, 1936,  L’Orage du matin, 1942, La Gartempe, 1957, Le Faussaire, 1964, L’Iguane, 1966. Un univers fantastique inhabituel et bouleversant, nourri de rusticité et de christianisme où la mort et le diable jouent leur rôle dans des mystères médiévaux.

Notes sur le livre : Une nuit d’hiver, le démon rappelle à la vie quelques morts d’un cimetière de campagne. Il prétend les rendre à la condition des vivants qu’ils furent. Effectivement, chacun retrouve son existence, oublie la mort, se comporte comme avant et tâche de renouer avec son passé. Or, le démon, le faussaire a trompé chacun… « Le faussaire » est un roman de révolte contre la condition humaine, telle que nous la subissons et telle que tentent de la justifier les religions et les croyances régnantes. C’est aussi un roman d’amour des Hommes, son humble soumission aux choses naturelles qui contiennent tout.

Poids 213 g
Dimensions 3 × 12 × 16 cm