Aperçusbiographiques :  (1913-2012), belge, de son vrai nom Louis Carette. il joue un rôle important dans la vie littéraire de la Belgique jusqu’en 1943. Deux romans (Le péché de complication, 1942; Cadavre exquis, 1942) et un essai (Naissance de Minerve, 1943) sont signés de son patronyme. Journaliste dans la presse écrite, il travaille à l’Institut National de Radiodiffusion (INR) au début de la guerre. Sur Radio Bruxelles, en 1940, il propose de nouvelles émissions. Participant pleinement à l’esprit de normalisation voulu par l’occupant, ces émissions sont condamnées après la guerre comme faits de collaboration. Condamné en 1946, par contumace, il prend le nom de plume de Félicien Marceau et devient en France un romancier et un auteur de théâtre à succès (Capri, petite île, 1951). Naturalisé français en 1971, il reçoit plusieurs prix littéraires importants (Prix Goncourt en 1969 pour son roman Creezy). Il est élu à l’Académie française 1975.

Quatrième de couverture : Lui est député. Elle, c’est Creezy. La Creezy des affiches. La Creezy que, dans la rue, tout le monde reconnaît mais dont personne ne connaît le nom. La Creezy dont l’image, sur les palissades, invite à acheter des appareils électroménagers ou à partir en croisière. Mais qui est Ceezy ? Quel est le secret de Creezy ?

Poids 185 g
Dimensions 3 × 12 × 18 cm