Aperçus biographiques : Christian Bobin écrivain et poète français né 1951 au Creusot. Auteur très prolifique, il compte une soixantaine d’ouvrages à son actif. Fils d’un père dessinateur et d’une mère calqueuse travaillant à l’usine Schneider. A 15 ans, il est attiré par l’écriture, suit des études de philosophie. À 25 ans, il commence à écrire, sans chercher le succès, il écrit tout en travaillant. En 1991 premier succès littéraire avec Une petite robe de fête, en 1992, Le Très-Bas, 400 000 exemplaires. Christian Bobin s’émerveille des choses simples de la vie qu’il rend par l’emploi d’une prose poétique et aérienne. En 2016, il reçoit le prix de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Extrait du livre pour se rendre compte de la qualité de sa plume :  Mardi 9 avril – A la question encombrante : qu’est-ce que tu écris en ce moment, je réponds que j’écris sur des fleurs, et qu’un autre jour je choisirai un sujet encore plus mince, plus humble si possible. Une tasse de café noir. Les aventures d’une feuille de cerisier. Mais pour l’heure, j’ai déjà beaucoup à voir : neuf tulipes pouffant de rire dans un vase transparent. Je regarde leur tremblement sous les ailes du temps qui passe. Elles ont une manière rayonnante d’être sans défense, et j’écris cette phrase sous leur dictée : « Ce qui fait événement, c’est ce qui est vivant, et ce qui est vivant, c’est ce qui ne se protège pas de sa perte. « 

Poids 169 g
Dimensions 3 × 12 × 18 cm