Aperçus biographiques :  (1857-1924) : La famille de Joseph Conrad appartenait à la noblesse polonaise. Elle vivait à Berdychiv, une ville située dans une région de l’empire russe. Cette région, les Polonais l’appelaient les «terres volées ». Le père de Conrad, écrivain a participé à la résistance polonaise contre la domination russe. Joseph Conrad fut orphelin à douze ans (1869) et connaissait déjà les auteurs comme Hugo, Shakespeare. Il fut confié à son oncle maternel qui l’éduqua pour en faire un marin. A seize ans (1874), parlant français, il commence sa carrière dans la marine marchande à Marseille, continuera sous le pavillon britannique (capitaine), puis avec une société belge. En 1894, il quitte la mer pour devenir écrivain dont les romans s’inspireront de sa vie de marin au long court. Il finit par s’installer en Angleterre et devint l’un des romanciers les plus éminents du début du XXe siècle.

Introduction au Livre : Paru en 1912, ce livre comporte  trois nouvelles : Un sourire de la Fortune ; Le compagnon secret ; Freya des Sept-Îles. Lire ces trois nouvelles, c’est « aller des merveilleux récits maritimes encore hantés par la séduction de l’Orient jusqu’aux nouvelles où l’auteur jette sur la vision poétique et sur la société de son temps un regard d’une ironie impitoyable et d’une pénétration qui font de lui le maître du récit politique moderne. » Jacques Darras.

Poids 200 g
Dimensions 3 × 12 × 18 cm