Quatrième de couverture : A son retour de Londres où il avait participé à l’aventure des « Français parlent aux Français » au micro de la BBC, Pierre Dac ressuscite L’Os à Moelle sous le titre L’Os libre. A partir d’Octobre 1945 et jusqu’en Octobre 1947, Pierre Dac et ses complices s’en donnent à cœur joie en posant leur regard de loufoques sur un pays en pleine reconstruction, miné par les pénuries et l’instabilité politique – sans oublier les chroniques qui avaient fait la gloire de L’Os à Moelle d’avant-guerre : les recettes de cuisines extravagantes, les romans-feuilletons farfelus et les fameuses petites annonces. Cette anthologie regroupe les meilleurs articles des 102 numéros de L’Os libre situés dans leur contexte historique. Choix et présentation de Jacques Pessis

Petit aperçu biographique de Pierre Dac (1893-1975) : Chansonnier, humoriste. – Né Isaac, André, autorisé par décret à s’appeler Pierre-Dac, André (18-12-1948) . Créateur dans les années 1930 du journal humoristique L’Os à moelle, Pierre Dac est notamment l’inventeur du Schmilblick, un objet rigoureusement intégral qui ne sert absolument à rien et peut donc servir à tout, et du mot « Chleuhs » pour désigner les Allemands durant le conflit de 1939-1945. Après la guerre, il constitue un fameux duo humoristique avec Francis Blanche. Ensemble, ils animent les populaires séries radiophoniques Signé Furax et Bons baisers de partout. Fondateur du PARTI D’EN RIRE, Pierre Dac se porte candidat à l’élection présidentielle de 1965 en se présentant au nom d’une formation politique qu’il a également créée : le MOU, le Mouvement Ondulatoire Unifié. Il choisit pour slogan : « Les temps sont durs, vive le MOU. » Ainsi, au cours d’une conférence de presse, quand un journaliste lui demande : « Monsieur le président, que pensez-vous du ministère de l’Éducation nationale ? », il répond : « Il est dans mon intention d’en créer un. » Mais sa campagne présidentielle est interrompue par un appel téléphonique de l’Élysée, lui sommant de cesser la plaisanterie. Cela n’a néanmoins pas empêché la candidature de Pierre Dac d’entrer dans l’histoire, quinze ans avant celle de Coluche.

  • « Une loi interdira que les citoyens se bourrent de pain. Cela leur évitera d’avoir de la brioche. »
  • « Une mesure écologique pour sauver une circulation parisienne au bord de l’asphyxie : la mise en place de la pratique du bouche-à-bouche de métro. »
Poids 888 g
Dimensions 4 × 15 × 21 cm